Nymphea Voyance

Forum de voyance en toute sympathie
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   Ven 27 Oct - 21:42

- Pour commencer : les pubs sexistes...
Quelques perles du genre, Cillit Bang ou Viakal je sais plus, un jeune brun, dans une salle de bain cra-cra, commentaire: "seul un célibataire peut avoir autant de tartre chez lui" (je traduis : "parce que quand il aura une meuf elle fera la bonniche et ça brillera comme un sou neuf...")...

Toutes les pubs pour les produits vaisselle et autres produits qui sont teeeeeellement intelligents et efficaces que c'est des hommes qui font la vaisselle en 5 minutes top chrono en demandant à leur femme de quoi elle se plaint, franchement (je traduis : "d'habitude c'est leur femme qui la fait en râlant, mais c'est parce que les femmes sont stupides, elles ont juste pas trouvé le bon produit, heureusement l'homme lui est malin et grâce à lui maintenant Madame va gagner beaucoup de temps...). D'ailleurs ils commencent à la décliner avec les produits de beauté masculins celle-là, hallucinant, l'Homme se met sa crème se fait beau et se fout de la gueule de sa copine avec ses rondelles de concombre qui lui dégringolent sur la figure... Ou une autre pas mal pour un aspirateur il me semble, qui explique à la ménagère de moins de 50 ans qu'elle va ENFIN pouvoir consacrer du temps à se faire plaisir vu que son nouvel aspiro va trop vite... Et moi je dis que si les publicitaires lui inventaient le partage des tâches ménagères aussi, ça lui donnerait plus de temps

Et en ce moment, l'Anniversaire des Emeutes... Capital A, Capital E... Ca fait 3 semaines qu'on nous en parle et qu'on nous prévient que Paris va brûler à grands renforts d'images d'archives de l'année dernière - mais ça c'est pas précisé - et de rapports "confidentiels" des RG commodément parus en une de la presse, et au bout de 3 semaines enfin, ouf, les journalistes respirent, ils ont eu leur scoop, 5 bus ont brûlé (heureusement parce qu'ils auraient eu l'air con sans ça), ils vont pouvoir tenir deux bonnes semaines là-dessus, c'est du bon c'est du lourd ça Coco... Et du coup on croirait que la France est à feu et à sang vu que ça fait 3 semaines qu'on voit que ça à la télé et que les frères ennemis Sarko-Villepin s'en donnent maintenant à coeur joie en déclarations de cow-boys... Cercle vicieux où c'est plus l'événement qui suscite une couverture médiatique, c'est la couverture médiatique qui provoque l'événement ! On se la refait comme en 2002, boum avant les élections c'est l'insécurité partout attention braves gens vous n'êtes plus à l'abri, la racaille est à nos portes il faut bouter les bronzés hors de France... Le résultat on l'a vu.... Et le lendemain de l'élection, Chirac déclarant qu'il va s'atteler à répondre aux préoccupations des Français, et ce qui préoccupe les Français, c'est, je cite, "l'insécurité routière". Et moi qui avais naïvement cru pendant des mois que c'était "l'insécurité" tout court (ben quoi Shocked c'est la télé qui me l'a dit), j'avais juste loupé un adjectif dites donc... Et là tous les médias de reprendre en choeur derrière, l'insécurité routière ce fléau (dont on n'avait pas beaucoup entendu parler pendant la campagne, noté-je, et dont ça m'étonnerait qu'il figure spontanément en tête des sondages sur ce qui préoccupe les Français... Ou alors loin derrière le chômage, la baisse du pouvoir d'achat et l'âge du capitaine...) et de demander à l'homme de la rue s'il trouve ça vilain pas beau l'insécurité routière et regardez justement, le Président a raison, les médias aussi : le quidam trouve bien que l'insécurité routière c'est un grave danger très dangereux !

Si c'est pas du foutage de gueule quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: a ce sujet   Ven 27 Oct - 21:53

en ce qui concerne la manipulation par l'image, entre autre, j'adooooore l'émission de la 5 "arrêt sur image". en plus comme souvent j'ai pas trop le temps à cette heure là (le dimanche à 12 h 30) je peux regarder l'émission toute la semaine qui suit sur le net. mais vraiment je conseille cet émission.
Revenir en haut Aller en bas
lisa1
Lune
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 46
Localisation : France
Loisirs : Divers
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   Ven 27 Oct - 22:24

Que dire d'autres Tibug....

Je suis d'accord avec toi. Merci pour ton analyse, cela me rassure. En voyant les réactions sur les forums actualités et sociétés cela me fait peur. D'ailleurs, j'en évite plusieurs ainsi que les journaux télévisés de certaines chaînes.

Bises, Lisa. flower


Dernière édition par le Ven 27 Oct - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphea
Admin
avatar

Nombre de messages : 1251
Age : 49
Localisation : France
Loisirs : La cuisine, les chats, les soirées entre amis, la voyance
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   Ven 27 Oct - 22:29

Je suis d'accord avec toi, c'est une des raison qui font que j'ai du mal avec la télé depuis quelques temps. Juste les films que je regarade... je sais c'est pas bien non plus, mais j'arrive pas à accrocher en ce moment.
Bise

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Salut Lisa !   Ven 27 Oct - 22:53

lisa1 a écrit:
Que dire d'autres Tibug....

Je suis d'accord avec toi. Merci pour ton analyse, cela me rassure. En voyant les réactions sur les forums actualités et sociétés cela me fait peur. D'ailleurs, j'en évite plusieurs ainsi que les journaux télévisés de certaines chaînes.

Bises, Lisa. flower

Et contente de te retrouver au passage ! Very Happy Moi aussi je lis des réactions, et c'est bien ça qui me contrarie le plus, c'est de voir que que chez pas mal de gens, ça rentre par les oreilles et ça ressort par la bouche sans jamais avoir été filtré par le cerveau ! Sinon à la limite, ça pourrait même être amusant de décrypter ces manipulations politico-médiatiques, mais ce qui est effrayant c'est que la sauce prend pale

Biz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: J'essaierai de regarder   Ven 27 Oct - 22:57

taratata a écrit:
en ce qui concerne la manipulation par l'image, entre autre, j'adooooore l'émission de la 5 "arrêt sur image". en plus comme souvent j'ai pas trop le temps à cette heure là (le dimanche à 12 h 30) je peux regarder l'émission toute la semaine qui suit sur le net. mais vraiment je conseille cet émission.

J'avoue que je regarde surtout des séries, et sinon le matin le matin les infos...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   Ven 27 Oct - 23:00

Nymphea a écrit:
Je suis d'accord avec toi, c'est une des raison qui font que j'ai du mal avec la télé depuis quelques temps. Juste les films que je regarade... je sais c'est pas bien non plus, mais j'arrive pas à accrocher en ce moment.
Bise

Pourquoi pas bien ? Faut bien se délasser... Pour suivre l'actualité à mon avis autant aller chercher ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
lisa1
Lune
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 46
Localisation : France
Loisirs : Divers
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   Ven 27 Oct - 23:27

Tu m'as faire rire:

Citation :
ça rentre par les oreilles et ça ressort par la bouche sans jamais avoir été filtré par le cerveau !

lol! lol! lol!

A part cette petite plaisanterie, c'est vrai que cela devient désolant. J'ai peur pour les présidentielles.

Bises, Lisa. flower

PS: Cela me fait plaisir que tu te souviennes de moi. :(ra):
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   Sam 28 Oct - 12:11

lisa1 a écrit:

PS: Cela me fait plaisir que tu te souviennes de moi. :(ra):

Encore heureux que je me souvienne de toi On avait déjà eu l'occasion d'échanger chez Lalite sur ce genre de sujet, et c'est pas tous les jours que je rencontre des gens avec qui partager des idées politiques...

Bizous et bon week-end !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   Ven 17 Nov - 22:51

Pour Lisa1, je voulais te mettre ce lien depuis un moment mais il marchait pas... Apparemment là c'est bon, donc voilà un article de Libé sur une émission radio que j'aime beaucoup, et qui a lancé une super initiative...

http://www.liberation.fr/transversales/grandsangles/215402.FR.php

Biz biz
Revenir en haut Aller en bas
lisa1
Lune
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 46
Localisation : France
Loisirs : Divers
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   Ven 17 Nov - 23:10

Bonsoir Tibug,

Merci pour le lien. Je viens de lire l'article. J'ai appris énormément. Je ne connaissais absolument pas cette radio.

Demain j'étofferai ma réponse. C'est un sujet sur lequel il y a beaucoup à dire.

Merci pour cet article très intéressant.

Lisa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lisa1
Lune
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 46
Localisation : France
Loisirs : Divers
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   Jeu 23 Nov - 15:03

Bonjour Tibug,

Désolée pour le retard de ma réponse.
En fait, il y a tellement à dire… En même temps j’ai l’impression que tout a déjà été dit. De plus, on ne cesse de parler des banlieues dans les médias en abordant ce sujet sous le même angle. Il y a une subjectivité qui me dérange. Les banlieues deviennent le souffre douleur, le monstre une chose qui semble extérieur à ce que le citoyen lambda connaît. Ceux qui en parlent tant ou qui en ont si peur n’y ont cependant jamais mis les pieds.
La banlieue est constituée d’hommes et de femmes qui ont les mêmes préoccupations que chaque français.
Sachant que les prix de l’immobilier n’ont cessé de grimper ces dernières années, habiter au sein même d’une grande ville devient onéreux. Aussi, les personnes optent pour un logement moins coûteux (si on peut dire) qui soit plus éloigné de leur lieu de travail ou qui soit au sein des quartiers populaires. Finalement, si la pénurie de logement persiste, les prix seront maintenus à la hausse les banlieues ne cesseront de grossir.

Effectivement, il y une discrimination social qui s’effectue par le salaire. Ce processus est poussé à l’extrême puisque qu’il s’effectue entre différentes banlieues. Les organismes des logements sociaux, voir l’Etat a organisé une ghettoïsation. Je pensais qu’il n’y avait que des « cités » (je n’aime pas ce terme) dont la population était issue de l’Afrique du Nord ou de l’Afrique Noire. Bien évidemment la mixité n’étant pas assurée, vous en verrez une plutôt Nord Africaine ou une autre Africaine. Et bien en allant dans le Nord pas de Calais, j’ai pu voir une cité où il n’y avait que des « blancs ». C’est la raison pour laquelle je parle de ghetto. Ils ont une chose en commun « la pauvreté ». Aussi, il existe une double ghettoïsation. On éloigne les plus pauvres. Ensuite parmi les plus pauvres ont les logent entre personnes de même ethnie.

Je pense que lorsqu’on vit dans la précarité, en pensant à la fin de moi, en ne pouvant s’acheter le nécessaire, la frustration devient énorme. Le stress ne cesse de s’amplifier au point de ne laisser aucune place à tout autre sentiment. Les craintes de perdre son logement, de ne pouvoir acheter une paire de chaussure pour l’hiver à ses enfants occupent tout l’esprit des parents ou du parent (pour les familles monoparentales). Ils ne vivent qu’avec la peur. Comment peuvent ils se projeter dans l’avenir sachant que le moment présent est une lutte permanente? Ils mènent une guerre contre la pauvreté. Chaque jour qui s’égrène est une bataille de gagner. Comment peuvent ils penser à demain alors qu’il faudra encore batailler. Jusqu’à quand ? En auront ils encore le courage? Dans un environnement aussi lourd, les mots ne sont pas utiles. La souffrance est telle qu’inconsciemment on souhaite la mettre à distance. C’est comme une ennemie qu’il faut réussir à tenir éloigner, de manière à ne pas être happée et perdre pied. Les parents se disent qu’il faut tenir. Quel est le meilleur moyen si ce n’est d’enfouir cette peur, cette souffrance et de ne pas en parler.
Les mots ne sont plus utilisés pour exprimer ces démons, on préfèrent les mettre de côtés le temps que cela s’arrange même si ce jour n’arrive jamais. En effet, chaque membre de la famille (ou ce qu’il en reste) ressent tout cela, alors que c’est de l’ordre de l’impalpable.
Cette peur, lourde et pesante, se transmet donc aux enfants. Le mot devient à la fois un ami et une ennemie. Les jeunes les mettent à l’écart. Ce ne sont que des enfants et des adolescents. Comment faire pour vider cette colère. Lorsque les mots n’existent plus, on utilise la violence. Le cercle infernal commence alors. Au final, ils causent leur perte. Ils n’ont pas conscience de leur existence puisque vivre au quotidien relève de la lutte permanente. Ils ne savent pas quelle est leur place dans la société, encore moins ce qu’elle sera dans le futur. « Demain » n’existe pas, puisque ils doivent survire aujourd’hui. De plus « demain » sera une nouvelle bataille pour survivre ou « demain » sera pire. La douleur devient un compagnon à leur insu. Ils pensent n’avoir rien à perdre puisqu’ils n’ont rien et ne sont rien. Ils n’ont alors plus de limite et c’est le début de la fin.

Aussi, voilà pourquoi j’aime l’initiative présentée dans l’article que tu m’as donné Tibug.
Elle leur permet de se réapproprier « le mot ». Cette initiative ne réglera pas les problèmes loin de là. Elle sera une lumière parmi d’autre. J’espère qu’elle cassera « ce non dialogue ». Se réapproprier le mot permet de se réapproprier sa vie. Inconsciemment, le regard que l’on porte sur la vie diffère puisque qu’on laisse entendre que demain pourra être meilleur. L’individu se met à espérer et se sentir finalement vivre. « Le mot » a permis l’émergence de cette sensation. « Le verbe » devient la vie. J’existe, j’ai le droit de m’exprimer et de signifier mon désaccord. Parler, c’est prendre sa place dans la société. Le pas est ensuite facile à franchir pour devenir citoyen. Car finalement, le vote est un moyen d ‘expression que chaque citoyen reconnaît.
Le prise de parole a été faîte il y quelques années sous sa forme « brute ». Lorsque j’emploi ce terme, je veut parler d’une forme initiale comme par exemple « un diamant à l’état brut ». Le mode d’expression était le rapt. Je ne fais pas l’apologie du rapt, car moi même, artistiquement, je n’aime pas vraiment. On sentait de la dureté, de la colère, une urgence, un mal être, une mise en accusation, un appel au secours aussi… J’avais l’impression d’une bataille sur scène avec le mot. Ils essayaient d’apprivoiser à la fois le mot et les sentiments qu’ils pouvaient ressentir en eux. On pourrait penser qu’ils ont permis à de nombreuses personnes, ayant connu certaines difficultés de la vie, d’exorciser leur propre mal. Une nouvelle étape émerge. En effet, par la suite, le mot est devenu un ami. On voit apparaître des poètes, via le slam, et le rap. Il suffit aujourd’hui d’entendre le chanteur « Grand corps malade ». (J’aime beaucoup ces chansons). Les textes sont pacifiés et emplis d’espoir. Les mélodies bien douces et apaisantes. Je pense qu’aujourd’hui nous assistons, à une prise de conscience de la part de ces jeunes qui souhaitent prendre leur place dans la société.


Les banlieues ne sont pas ce monstre que tous décrivent (pour certain sans y avoir mis les pieds). Ce n’est pas non plus idyllique.
Cependant, nombreux mènent une vie normale comme n’importe quel autre français. De nombreux jeunes ont un réel potentiel et le cultive. Certains deviennent ingénieurs, informaticiens, instituteurs, ou ont des postes à responsabilité dans différents secteurs. Par contre, parce que les conditions sociales ont été difficiles, ils ont eu une envie de voir réaliser leurs rêves plus intensément que d’autres. Ces derniers les ont portés et leur ont permis de réussir cette bataille jour après jour et de réussir au delà de leur espérance. Alors que tout au long du parcours, on leur faisait comprendre qu’il ne serait sans doute pas à la hauteur car ils ont de lourds handicaps. Ils ont, cependant, continué à y croire. Je pense que là est leur force. Voilà pourquoi, à coté de ses réussites plus classiques, on voit une vague d’artistes, venant des cités, occupée le devant de la scène (chanteurs, acteurs, cinéastes, présentateurs TV, danseurs, écrivains…). Ils ont cru en eux et en leurs rêves. C’est une force que l’être humain a en soi et qui je pense est décuplée lorsque ce dernier rencontre des embûches, des épreuves.


Aujourd’hui, nous vivons dans une société ou le lien social est quasi inexistant. Les personnes vivant en banlieue restent entre elles. Or, il faudrait favoriser la rencontre entre les différents groupes de la sociétés. Les jeunes comprendront que chaque être humain doit faire face à des souffrances tout au long de sa vie que l’on s’appelle Pierre, Mohamed ou Mamadou. Finalement, ils s’apercevront qu’ils n’ont pas le monopole de la souffrance et que ce qu’ils vivent n’est pas une fatalité. Cela sera libérateur dans le sens, où ils prendront conscience qu’ils sont comme tout le monde. Discuter, partager avec des personnes différentes permet de savoir comment elles ont pu faire pour aller au delà des épreuves qu’elles ont pu rencontré. Ecouter l’autre est très enrichissant. Même si les difficultés sont grandes, ils sont maîtres de leur vie et donc acteur. C’est un pas, qui est à mon avis obligatoire, pour accepter ses responsabilités.
Ceux qui auront échangé avec ces jeunes, ou des personnes vivant dans la précarité s’apercevront de l’ampleur des difficultés rencontrées.

Malheureusement, aujourd’hui, les liens disparaissent. On considère l’autre comme un possible danger, ou dans le cas inverse comme une personne qui nous rejette.
Il y a donc encore un long chemin à faire.

Il est à mon avis nécessaire de régler les problèmes de fonds. La cause reste dans notre société la misère et le traitement de celle ci. Avoir pour compagnon la misère, tout au long de sa vie, ou pendant une période marque chaque personne. La misère est indélébile. Elle imprègne et modifie toute personne si elle ne la tue pas et ce quelque soit notre origine, notre couleur de peau, notre âge.
Il faut régler les problèmes économiques en France. C’est une phrase bateau certes, mais vrai.

Je pense qu’il y aurait beaucoup à dire sur le sujet. Comme vous le voyez, c’est un sujet qui me tient à cœur. Par contre, je manque sûrement d’objectivité. J’ai l’impression que mon post part dans toutes les directions. J’en suis désolée. Je pense que j’avais beaucoup à dire.

Lisa. flower

PS : Désolée pour les fautes. Moi et l’orthographe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   Jeu 23 Nov - 16:56

Moi je regarde pas trop la télé en fait , je suis plus sur internet;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: encore la télé   Jeu 23 Nov - 22:34

j'ai adoré, comme les autres fois, élodie bradford. Originalité et humour. Bravo les scénaristes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Salut Lisa et les autres..   Sam 2 Déc - 1:49

Alors Lisa j'ai mis du temps mais mieux vaut tard que jamais - boulot boulot et puis moins la tête à réfléchir en ce moment. Suis d'accord bien sûr avec l'aspect social, mais je pense aussi qu'il y a un problème ethnique, faute d'un meilleur mot ? C'est dur pour moi de le comprendre réellement je pense, je suis blonde aux yeux bleus et une fille en plus, lol, je suis immédiatment classée dans la catégorie des "pas dangereux", et j'ai rarement de soucis avec les contrôles d'identité, par exemple, mais je suis quand même consciente que la discrimination existe toujours et qu'on ne peut demander à des gens qui se sentent rejetés de "s'intégrer", si tant est que "s'intégrer" signifie quelque chose, pour la plupart ce ne sont pas des pièces rapportées, mais bien des gens nés ici et qui pourtant ne se sentent pas considérés comme des Français à part entière. Sans compter l'histoire de la colonisation et de l'esclavage, où je reste aussi persuadée que tant que la France n'aura pas réellement fait amende honorable et prouvé qu'elle a pris conscience des atrocités commises, il ne pourra pas y avoir de rapports "sains" entre elle et tous ses enfants... Je ne sais pas si tu as poussé jusqu'à d'autres articles, mais il y en a un sur le rapport des rappeurs à la France, qui le compare assez justement à un rapport d'amour/haine avec une mère qui les aurait rejetés... Me souviens d'une nuit il y a longtemps à chercher à aller en boîte, en province, avec des potes majoritairement d'origine algérienne et marocaine : 150 km de promenade, 5 boîtes, et on est rentrés dans aucune... Pour eux c'était la routine à l'époque déjà, et ça remonte à loin... Pour moi c'est anecdotique, mais à vivre au quotidien ? Les boîtes et plus grave, le logement, le travail... Pour ça que je trouve que cette initiative de Générations est excellente... Jouer le jeu politique, entrer dans le système plutôt que de le refuser, c'est le seul moyen de prendre un poids, pour inciter les politiques à tenter enfin de "séduire" toute une partie de la population jusqu'ici pas mal laissée pour compte... Même quand on entend parler des banlieues dans les médias, on a l'impression effectivement qu'il s'agit d'un territoire étranger, hors de France. Je ne sais pas trop ce que ça va donner en termes de résultats réels, mais j'espère que ça va marcher.

Biz biz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace   

Revenir en haut Aller en bas
 
La télé m'agaaaaaaaaaaaaaaaaaace
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nymphea Voyance :: PELE MELE ! :: Les COUPS de la vie-
Sauter vers: